Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature

  • BOUQUETINS DU BARGY

    › Ségolène Royal, Ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, a demandé, à la suite des débats du Conseil National de Protection de la Nature tenu à Paris le 20 novembre dernier, que le protocole d'éradication de la brucellose des bouquetins du Bargy soit revu, afin d'intégrer les dernières données scientifiques disponibles. En savoir plus

slogan-bas

L'actualité en Haute-Savoie

› BOUQUETINS DU BARGY : DERNIERES NOUVELLES

Juin 2015 : Non, Monsieur Accoyer n'aura pas la peau des bouquetins du Bargy : communiqué de presse

Mai 2015 : Le préfet ne tient toujours pas compte des recommandations du CNPN !

Le 27 janvier, le CNPN a émis un avis favorable à la proposition du préfet de Haute-Savoie, à savoir la capture de 100 bouquetins et l’élimination des individus malades, en recommandant d’effectuer les opérations avant la fin du mois d’avril. Le préfet ne respecte toujours pas ces recommandations, son arrêté du 3 mars 2015 rendant les opérations possibles jusqu’à fin juin 2015.

L’ANSES (agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), saisie par la LPO, l’ASPAS et la FNE afin de comprendre l’épidémiologie de la brucellose sur les populations de bouquetins du massif du Bargy, a été auditionnée le 24 mars dernier. À l’heure actuelle, les quatorze experts se penchant sur la question n’excluent aucun scénario quant à la manière de lutter contre l’épidémie. Leur rapport sera rendu au mois de juillet.

En revanche, ils s’accordent pour dire que les précédentes opérations d’abattage n’ont rien fait pour enrayer la maladie et ont eu des effets contraires à ceux escomptés.

Aujourd’hui, la LPO, la FNE et l’ASPAS, à travers une lettre envoyée au préfet, lui demandent que les opérations prévues par son arrêté du 3 mars soient reportées jusqu’à ce que leur bénéfice potentiel puisse être évalué à la lumière des recommandations du groupe d’experts. Elles s’engagent également à assumer leurs responsabilités et à écouter les conclusions de l’ANSES, quelles qu’elles soient.

 

 

› France Nature Environnement et la FRAPNA lancent leur campagne de recrutement de bénévoles ! Cliquez-sur l'image ci-dessous !

› On respire ! Les annéciens seront bientôt dopés à l'air pur des diesels !

BACCOYER

Communiqué de Presse : l'immobilisme coupable de la France et de l'Italie

Les camions les plus polluants doivent voyager par le rail

La vallée de l'Arve connait un pic de pollution ininterrompu depuis le 31 décembre 2014. Face à cette situation très inquiétante, le Préfet de Haute-Savoie a enfin mis en application l'arrêté d'interdiction de circulation des poids lourds les plus polluants dans la vallée de l'Arve, afin de protéger la santé publique.

Ce dispositif est la transcription, à minima, d'une mesure prévue dans le PPA de la vallée de l'Arve. Son effet sera limité sur la réduction des émissions, mais son application est la bienvenue, afin d'éviter d'aggraver une situation déjà dangereuse pour la santé des habitants de la région.

Les associations locales (ARSMB, Environn'MontBlanc, FRAPNA Haute-Savoie) demandent avec insistance, depuis 2010, le transfert des poids lourds les plus polluants du tunnel du Mont-Blanc vers le rail, sur l'Autoroute Ferroviaire Alpine, de façon pérenne et pas uniquement lors de pics de pollution. Or, les états français et italien ont fait preuve d'un immobilisme coupable dans ce dossier, en maintenant éternellement le service d'Autoroute Ferroviaire Alpine en phase expérimentale, alors même que les travaux de modernisation de la ligne sont terminés depuis 2 ans.

Ce service doit d'urgence passer en phase opérationnelle, afin d'accueillir jusqu'à 10 fois plus de poids lourds qu'actuellement et de permettre le report du trafic interdit au tunnel du Mont-Blanc sur le rail et non pas vers d'autres vallées alpines.

 

 

Evénements

 › Visite de la Roselière du Parc Altaïs de Chavanod

Les 7 et 9 avril 2015

Toutes les informations en cliquant ici

› LE PLAN D'ACTION EN FAVEUR DES AMPHIBIENS ET DES REPTILES DE HAUTE-SAVOIE EST SORTI !

En 2012, la FRAPNA et la LPO ont initié avec le soutien du Conseil Général de Haute-Savoie et du Conseil Régional de Rhône-Alpes un programme visant à mieux connaître et mieux préserver les 14 espèces d’amphibiens et les 14 espèces de reptiles présentes à l’échelle départementale.

+ d'infos :

→ les fiches de présentation des différentes espèces d’amphibiens présentes en Haute-Savoie

→ les fiches de présentation des différentes espèces de reptiles présentes en Haute-Savoie

→ les priorités d’action définies à l’échelle départementale

› REDUCTION DES PESTICIDES SUR LES TERRAINS DE GOLF
Le Golf d'Esery et la FRAPNA signent une convention de partenariat de 3 ans. Objectifs : réduction des phytosanitaires, préservation de la biodiversité, sensibilisation des pratiquants. → + d'infos

La FRAPNA au niveau régional

› L’ACTEUR INCONTOURNABLE des décisions locales et régionales, indépendant de tout pouvoir politique et économique
› Le PORTE-PAROLE de plus de 200 associations rhônalpines
› DES MILITANTS ENGAGES dans plus de 1700 instances régionales et départementales de concertation et de dialogue
› UNE EXPERTISE TRANSMISE lors de plus de 2200 journées de sensibilisation chaque année
› 10 RESEAUX D'EXPERTISE

› NE MANQUEZ RIEN DE SON ACTU !
→ www.frapna.org
→ Recevez la newsletter régionale mensuelle
→ RDV sur Twitter
→ Ou sur Facebook

petition bouquetins bargy avaaz

AGENDA

RÉSEAUX THEMATIQUES

image réseaux thematique Agriculture Biodiversité Territoire Eau Montagne Santé & Environnement Pollutions & Risques Juridique Forêt Education à l'Environnement Education à l'Environnement Sports de Nature Sports de Nature

   Suivre sur Facebook