Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature

  • Bouquetins du Bargy - Consultation publique du 14 mai au 3 juin 2018

    Bouquetins du Bargy - Consultation publique du 14 mai au 3 juin 2018

    La Préfecture de Haute-Savoie lance une nouvelle consultation autour d'un projet d'arrêté autorisant, sur le massif du Bargy, la capture et l’euthanasie de bouquetins séropositifs en vue de la constitution d’un noyau sain. L'arrêté prévoit également le prélèvement (abattage indiscriminé) de bouquetins... En savoir plus
  • Quel avenir pour le Semnoz ?

    Quel avenir pour le Semnoz ?

    L'intérêt de la FRAPNA Haute-Savoie pour le massif du Semnoz remonte à plusieurs décennies: gestion depuis 1984-85 d'un Jardin Alpin créé en 1982 , demande à l'Etat en 2010, à l'occasion de la candidature d'Annecy aux J.O 2018, de la mise en place, en dehors des limites du stade de neige, d'une protection contractuelle (ENS) ou mieux réglementaire (RNR ou APPB) de manière à... En savoir plus
  • Tour de France 2018 sur le Plateau des Glières

    Tour de France 2018 sur le Plateau des Glières

    Le Tour de France est indiscutablement un événement festif et populaire puisqu’il rassemble chaque année des millions de spectateurs le long des routes. Malgré une certaine prise de conscience des organisateurs et les efforts consentis depuis une petite dizaine d’années, c’est aussi une manifestation qui se caractérise aujourd’hui encore par une empreinte écologique très négative. En savoir plus

slogan-bas

Quel avenir pour le Semnoz ?

L'intérêt de la FRAPNA Haute-Savoie pour le massif du Semnoz remonte à plusieurs décennies: gestion depuis 1984-85 d'un Jardin Alpin créé en 1982 , demande à l'Etat en 2010, à l'occasion de la candidature d'Annecy aux J.O 2018, de la mise en place, en dehors des limites du stade de neige, d'une protection contractuelle (ENS) ou mieux réglementaire (RNR ou APPB) de manière à « préserver ce massif et à conserver son caractère récréatif familial auquel les habitants de la région annécienne sont particulièrement attachés». La FRAPNA avait également exigé qu'un engagement solennel soit pris de ne pas mettre en place de retenue collinaire en vue de produire de la neige artificielle sur le stade de neige.

C'est donc avec une attention toute particulière que nous avons pris connaissance des différents projets d'investissements présentés au Comité du SIPAS depuis octobre 2016 : remplacement du télésiège du Belvédère par un Télémix 6 places débrayable, puis en février 2018, proposition d'achat de canons à neige et d'augmentation substantielle d'une retenue d'eau existante destinée à abreuver les troupeaux des alpagistes.

Ces projets génèrent un questionnement quant à leur impact environnemental et en particulier sur la gestion de l'eau :

  • Combien faudrait-il stocker d'eau pour enneiger artificiellement tout le domaine skiable (en plus de ce qu'il faut réserver aux alpagistes) ?
  • Peut-on alimenter une retenue collinaire uniquement avec ce qui tombe du ciel?
  • Quelles conséquences aurait une éventuelle extension des parkings existants sur les sols (qu'ils imperméabilisent, favorisant ainsi le ravinement et l'érosion) et sur le débit en eau des communes alimentées par les sources du Semnoz ?

Ces interrogations directement liées au projet d'aménagement du stade de neige méritent réflexion et études techniques approfondies. Mais, au-delà, elles posent surtout la problématique d'un partage équitable de l'espace de par la localisation du domaine skiable sur un massif à destinations diverses tout au long de l'année (pastorales, touristiques, sportives et récréatives).

Afin d'éviter tout conflit d'usages, il semblerait donc plus que jamais opportun d'engager une concertation globale avec les élus et les collectivités concernées sur l'intérêt et la possibilité de mettre en œuvre sur le Semnoz l'outil «Espaces Naturels Sensibles» (ENS) particulièrement approprié pour assurer la préservation de la qualité du site, de ses paysages, des milieux naturels, des espèces et de leurs habitats. La mise en œuvre par le Conseil Départemental de son deuxième schéma départemental des SDENS représente de ce point de vue une opportunité intéressante.

Enfin, le SIPAS devant disparaître au 1er janvier 2019 et la gestion du Semnoz incomber à cette date à l'Agglomération, l'inclusion dans le débat public actuel «Imagine le Grand Annecy» de quelques questions aux habitants sur le devenir d'un «bien commun» nous sembleraient particulièrement légitimes afin de ne pas prendre de décisions précipitées et, au contraire, de penser l'avenir du Semnoz dans son ensemble et au regard de la place privilégiée qu'il occupe au sein de l'agglomération annécienne :

  • Quelles activités multi-saisons développer dans le contexte climatique actuel de moyenne altitude ?
  • Quelle cohabitation entre ces activités ?
  • Pour quelle valorisation du massif ?

Consulter la réponse de la FRAPNA à l'enquête publique ouverte du 20/07 au 21/08/2017 sur le remplacement du télésiège du Belvédère.

   Suivre sur Facebook